Membre du conseil d’administration de l’Institut Rideau, Kathleen Ruff, reçois un prix de la santé publique.

Le conseil d’administration de l’Institut Rideau veut féliciter Kathleen Ruff, un membre du conseil, pour être choisi par l’Assocation canadienne de santé publique pour le Prix national de héros de la santé publique de l’ACSP.

De la site-web de l’Association canadienne de santé publique:

Kathleen Ruff
Le Prix national de héros de la santé publique de l’ACSP

La réputation de Kathleen Ruff à titre de défenseure des droits de la personne n’est plus à faire au Canada et ailleurs. Ainsi, on a pu récemment constater son engagement à défendre ces droits (ainsi que sa remarquable expertise dans ce domaine) alors qu’elle s’est fait entendre et a incité chacun à se mobiliser pour qu’on interdise l’extraction et l’utilisation de l’amiante, une mesure rendue nécessaire par le taux de mortalité d’environ 107 000 personnes annuellement, d’après les estimations de l’Organisation mondiale de la santé.

Son attitude courageuse pour obtenir une telle interdiction s’est avérée capitale pour la mobilisation citoyenne au Canada, d’une part, et pour mettre en lumière les inexactitudes propagandistes de l’industrie de l’amiante au cours de la majeure partie du siècle dernier, lesquelles visaient à tromper les citoyens sur la gravité des risques pour la santé associés à l’amiante. La contribution de Mme Ruff de même que ses présentations, à l’écrit ou en personne, ont joué un rôle crucial pour rétablir la prépondérance de la science sur l’opportunisme politique. Elle a réussi à mobiliser la communauté scientifique pour l’inciter à décrier les dangers de l’amiante chrysotile et à réclamer l’interdiction de son extraction minière et de son exportation.

Le concours de Mme Ruff pour informer la population est appelé à demeurer un exemple de leadership individuel. C’est pourquoi elle mérite largement un tel prix.